Deux tests interactifs pour évaluer sa santé bucco-dentaire

, par  Delphine Delarue

Alors que quatre personnes sur dix ne se rendent jamais chez le dentiste, l’Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD) vient de mettre en en ligne deux tests accessibles à tous pour aider les Français à mieux prendre en compte leur risque carieux et parodontal.

« Donner encore plus d’ampleur et de visibilité » aux messages de prévention. C’est l’objectif que poursuit l’Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD) avec la mise en ligne récente de deux tests interactifs inédits sur son site internet. Accessibles à tous, ces tests conçus par des chirurgiens-dentistes « offrent la possibilité, en moins de deux minutes, de faire le point sur nos risques carieux et parodontaux et de bénéficier de conseils pour réajuster nos habitudes d’hygiène bucco-dentaire », précise l’association. Une initiative précieuse, qui devrait permettre de mieux sensibiliser la population aux bienfaits d’un brossage de dents efficace et d’un suivi dentaire régulier (actuellement, quatre Français sur dix ne se rendraient jamais chez le dentiste).
Le principe est simple : en vous connectant aux tests, il suffit de répondre à deux séries de questions : une sur le risque carieux (par exemple : « A quand remonte votre dernier détartrage ? » ou « A quel moment de la journée mangez-vous des aliments sucrés ? ») et la seconde sur le risque parodontal (par exemple : « Vos gencives saignent-elles ? »).

Rappel des règles de bases
Pour chaque réponse, le site donne des recommandations adaptées et rappelle les règles de bases : se brosser les dents au moins deux minutes deux fois par jour (matin et soir) avec un dentifrice fluoré, utiliser quotidiennement du fil dentaire ou une brossette interdentaire, se rendre chez le dentiste tous les six à douze mois pour un examen de contrôle et un détartrage, et, enfin, éviter le sucre et le tabac. L’UFSBD insiste sur la nécessité absolue d’éliminer chaque jour la plaque dentaire, ce film souple et collant qui s’accumule sur les dents et contient des millions de bactéries responsables de l’apparition de caries ou de maladies parodontales. Ces pathologies bactériennes inflammatoires ne doivent pas être prises à la légère : la parodontite peut notamment entraîner « la destruction du tissu de soutien des dents (os, gencive, ligament) », voire même la perte de la totalité de la dentition, explique l’association. Le saignement des gencives lors du brossage, mais aussi des dents déchaussées ou mobiles en sont les signes principaux.

Un tiers de la population prédisposée aux maladies parodontales
Selon l’UFSBD, un tiers de la population est génétiquement prédisposée aux maladies parodontales et a un risque multiplié par six d’en développer une. Ce n’est pas tout : les recherches ont aussi démontré que les bactéries responsables de ces pathologies pouvaient être transmises dans le couple par le baiser ou le partage des couverts. Enfin, la parodontite est aussi la sixième complication du diabète (depuis le 1er avril 2019, le bilan parodontal chez les personnes diabétiques est d’ailleurs pris en charge par l’Assurance maladie). Préserver sa santé bucco-dentaire est donc essentiel et contribue également au maintien d’une bonne santé générale, conclut l’UFSBD.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie. Souvent malmené par les excès d’alcool, de sucre et la sédentarité, cet organe longtemps resté mystérieux peut souffrir en silence (...)

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)