Les mutuelles vont recruter 3 000 jeunes en alternance

, par  Isabelle Coston

Les temps sont durs pour les jeunes, notamment pour ceux qui peinent à décrocher des stages en entreprise. C’est la raison pour laquelle les mutuelles ont décidé de les aider en ouvrant davantage de postes en alternance.

Malgré la crise, les mutuelles devraient ainsi proposer 3 000 postes en alternance en 2021, contre 1 000 les années précédentes. « Alors que le taux d’insertion professionnelle des jeunes s’est nettement dégradé avec la crise sanitaire, les mutuelles se mobilisent à leurs côtés et se fixent pour objectif d’ouvrir 3 000 postes en alternance, soit trois fois plus que d’habitude », annonce en effet la Mutualité française dans un communiqué publié le 26 avril, avant d’ajouter : « Ces postes seront à pourvoir chez les mutuelles et unions mutualistes, que ce soit pour leurs activités d’assurance ou de gestion de l’offre de soins via leurs 2 800 services de santé et d’accompagnement. »

Un levier d’insertion professionnelle

« Nous souhaitons donner ce coup de pouce aux jeunes et contribuer ainsi à construire leur avenir », souligne Thierry Beaudet, le président de la Mutualité française. Les domaines dans lesquels ces jeunes pourront développer leurs compétences professionnelles sont très variés : relation clients et accompagnement des patients, marketing, actuariat, analyse de données, optique, dentaire, RH, système d’information, communication, etc.
La Mutualité française fédère à elle seule 518 mutuelles, soit la quasi-totalité des mutuelles présentes sur le territoire. Il peut s’agir aussi bien de complémentaires santé qui remboursent les dépenses des patients, que d’établissements hospitaliers, de services dédiés à la petite enfance, de crèches, de centres dentaires, de centres spécialisés en audition et en optique, ou encore de structures et services tournés vers les personnes en situation de handicap ou les personnes âgées. Au total, les mutuelles emploient 75 000 personnes en France.

Une bonne image des mutuelles aux yeux des salariés

« L’accueil de personnes en alternance est facilité par le niveau de satisfaction élevé des jeunes salariés dans la branche Mutualité en raison de l’utilité sociale des entreprises mutualistes et du sens donné à la pratique des métiers », indique la Mutualité française.
Un sondage Ifop, réalisé en 2019 pour l’Association nationale des employeurs de la Mutualité (Anem), montrait que 88 % des moins de 35 ans avaient une bonne image de leur entreprise mutualiste. « L’Anem conduit depuis de nombreuses années une politique volontariste en faveur de l’apprentissage et, plus généralement, du développement des parcours professionnels, déclare Marie-Pierre Le Breton, présidente de l’Anem. L’accueil de salariés en alternance est donc en plein accord avec notre vision solidaire et responsable des ressources humaines. Dans la période compliquée que vivent de nombreux jeunes, il est de notre devoir d’être à leurs côtés et de les aider à prendre leur envol. »
L’Anem rassemble 300 mutuelles et unions mutualistes implantées partout en France. Elles emploient 52 000 salariés relevant de la convention collective Mutualité.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.